Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
yzabel-resumes-et-points-de-vue-de-lectures.over-blog.com

Résumé et points de vue de lectures par Isabelle Desage (accompagnés de photographies, d'extraits de films, d'entretiens d'auteurs).

Manger Bambi, Caroline de Mulder, Gallimard, 2020

Manger Bambi, Caroline de Mulder, Gallimard, 2020

Un roman qui expose la violence à travers les actes des personnages, adolescents et adultes, des situations sociales extrêmes, le langage d'une certaine jeunesse (whech, t'es dead, mon frère, t'es guedin, une tof...), des vies perdues d'avance.
Ce roman, ultra-réaliste a tendance à être répétitif dans la première partie à cause des discours dialogués des jeunes héroïnes. Mais on peut se dire aussi que la vacuité des conversations permet d'offrir au lecteur la place d'un spectateur impuissant face à une tragédie moderne. Car que faire face à une violence qui fait partie intégrante d'une certaine jeunesse, face à des filles vendues par leurs propres parents à des hommes amateurs de jeunes filles ? Aux sites internet permettant aux lycéennes et étudiantes de trouver des "mentors", de se prostituer ? Ce roman est un cri de haine, de vengeance dont l'héroïne, "Bambi" est une sorte d'Antigone de la zone qui finit par perdre pieds avec la réalité, incapable d'éprouver la gravité de ses actes. En cela, ce roman me rappelle le film de Bertrand Tarvernier, "L'Appât" et le groupe de jeunes gens organisés en bande de voleurs assassins. Les parties narratives du roman sont de grandes qualités dans leur dépouillement et leur radicalité, un rythme qui évoque celui des jeunes filles toujours aux aguets, en action, saisissant toutes les occasions pour avoir l'impression d'être leur propre maître, de régner en caïds, de faire payer à autrui le prix de leur misère :

"Cette fois, Bambi s'est fait un profil de mère maquerelle, "Maman d'une jolie fille de seize ans, cherche compagnie masculine pour vie meilleure. Bonnes connaissances de l'anglais svp. Pas sérieux s'abstenir." Il faudrait pourtant qu'elle se tienne à carreau. S'écrase un peu après l'incident de ce soir. Elle ignore la fenêtre de discussion qui clignote plein feu et passe en revue des profils. Range dans ses favoris les plus prometteurs. Tout en envoyant un "flash" en coeur à un des hommes qui essaie d'engager un tchat, elle dit à Leïla : "Comme toujours ça mord bien, mais c'est jamais lui. Tiens regarde, c'est pas mal, un financier encore, Golden_boy, attends voir qu'est-ce qu'il écrit ; il demande si je peux envoyer une photo de ma fille, pour lui la famille c'est très important." Bambi se marre, "Excellent. Tu veux qu'on l'essaie, cet enfoiré ?".
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article